Eloge du kitsch

Ou pourquoi l’usage volontaire, dévié, d’éléments démodés, de mauvais goût est il de bon goût? On assimile habituellement le kitsch au mauvais goût, au tape-à-l’œil, à la pacotille, à tout ce qui est criard, clinquant, attendu. Ce terme fût longtemps réservé aux objets de consommation de masse.