Blog

le tartan, un tissus cousu d’Histoire

Qu’est ce que le tartan?

Le tartan est un tissus de laine à carreaux, typique des peuples celtes. Il s’agit d’un motif de lignes horizontales et verticales entrecroisées avec des variations de couleurs. Les tartans sont à l’origine réservés aux tissus, mais ils sont maintenant utilisés sur de nombreux autres matériaux. Les traditionnels kilts écossais sont presque toujours réalisés dans un tissu à motif de tartan.

Traditionnellement, un tartan est constitué de bandes alternées de fils teints. Le motif est constitué de bandes alternées de fils de laine colorés tissés à angle. Ceci forme des hachures diagonales aux sites d’entrecroisement et crée de nouvelles couleurs à partir du mélange des deux teintes d’origine. Les blocs de couleur qui en résultent se répètent verticalement et horizontalement, formant un motif de carrés et de lignes distinctif, le sett.

LA vraie histoire du tartan

Bien qu’il soit aujourd’hui associé dans l’esprit collectif à l’Écosse, le tartan est en réalité originaire de Chine. Les plus anciennes traces de cet imprimé à carreaux colorés ont en effet été trouvées à l’Ouest de l’Empire du Milieu sur des figurines de jade portant des coiffes tartan remontant à 3 500 ans av.J.C.

Au début de l’histoire, chez les Celtes, le tissu coloré était utilisé pour distinguer les différentes classes sociales. Plus il y avait de couleurs différentes, plus le propriétaire se plaçait haut dans la hiérarchie. Les serviteurs et les agriculteurs par exemple en portaient deux, tandis que le roi en portait sept.

L’emblème des clans écossais

Le tartan a toujours conservé sa fonction d’identification. En Écosse, bien sûr, et en particulier dans les Highlands, au Nord du pays, où les clans adoptent dans les années 1700 le tartan comme un emblème familial (toutes les explications ici ). Chaque clan est reconnaissable par la couleur du tartan qu’il porte. C’est dans cette étoffe que sont fabriqués les incontournables kilts. Interdit en 1746 suite à la défaite des Écossais contre les Anglais, le tartan est réhabilité des années plus tard, en 1842 par le roi George IV, et devient alors un symbole de royauté.

L’aristocratie britannique ne jure plus que par cet imprimé, si bien que Thomas Burberry, l’inventeur de la gabardine, décide d’en faire sa marque de fabrique en 1924. Le trench-coat Burberry, tel qu’on le connaît aujourd’hui avec son mythique motif à carreaux noirs, blancs, beiges et rouges, aussi appelé le Nova Check, est né. De nombreuses stars de cinéma le propulsent sous le feu des projecteurs, comme Audrey Hepburn dans “Breakfast at Tiffany’s“, ou encore Humphrey Bogart dans “Casablanca“. En 1955, Burberry devient fournisseur officiel de la reine Elizabeth II et retisse un peu plus les liens du tartan avec la famille royale.

Audace ou classicisme, le tartan se prête à tous les jeux

Un symbole de la monarchie repris par les punks

En 1975, alors que le chômage commence à apparaître, de jeunes anticonformistes britanniques se rebellent. On les appelle les “punks”. Ces derniers jouent la carte de la provocation en choisissant le tartan, emblème de l’aristocratie, comme symbole de rébellion pour critiquer la classe dirigeante. La chef de file de cette mode n’est autre que Vivienne Westwood, avec son magasin Sex, femme du manager des Sex-pistol.

Plus tard les créateurs ont poursuivi la tendance avec des créations folles aux motifs écossais détournés (Alexander Mcqueen habillant Sarah Jessica Parker, Jean Paul Gaultier relançant le kilt, ou encore les manteaux de tartan poilus de John Galliano.)

Quand à moi je craque pour ce tissus classique et tellement intemporel depuis toujours pour en proposer une version très personnelle en l’assemblant avec des motifs variés, pour raconter une histoire personnelle et créer une mode pleine d’humour (British, of course! )

La seule raison pour laquelle je suis dans la mode est de détruire le mot conformité.

Vivienne Westwood

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire